Quatre conseils pour un programme de formation efficace

 

 

 

La compétence et la confiance constituent un mélange idéal sur le lieu de travail. Les employés possédant ces traits de caractère peuvent motiver les autres à travailler ensemble et créer un environnement sûr et productif. Comment pouvez-vous construire cette utopie dans votre établissement ? La mise en place d’un programme de formation efficace est la meilleure façon de commencer. Cependant, la constitution d’un personnel solide et bien informé n’est pas gratuite. Ces 10 conseils vous aideront à tirer le meilleur parti de vos dollars de formation. Aller faire un tour sur ocpa et découvrez le droit à la formation.

 

Utilisez la variété.

 

Vous disposez de nombreux supports et méthodes de formation : Utilisez-en autant que vous vous sentez à l’aise. Par exemple, si vous dites à un groupe d’électriciens quelques faits sur le dépannage d’un nouvel entraînement de moteur, vous transmettrez quelques connaissances. Mais vous en transmettrez bien plus si vous les laissez regarder une vidéo sur ce moteur, lire le manuel, regarder un autre électricien travailler dessus ou écouter une cassette sur la façon de le dépanner. Plus vous présentez les informations de différentes manières, plus votre personnel apprendra et retiendra. Variez le rythme et le style de votre formation. La formation formelle est une bonne chose, mais la formation informelle comble de nombreuses lacunes. Les magazines, les livres et la formation en cours d’emploi (FCE) sont tous très utiles. Comme les magazines couvrent de nombreux sujets dans un seul numéro, vous pouvez rassembler les connaissances de nombreux experts en un seul endroit.

 

Appliquez les connaissances immédiatement.

 

Il est trop facile d’oublier quelque chose si vous ne l’utilisez pas. Les experts ne sont pas d’accord sur la “durée de vie” de l’apprentissage, mais il y a un certain consensus sur le fait que vous ne devriez pas attendre plus de deux semaines pour utiliser les compétences nouvellement acquises. Même si les gens n’ont pas oublié, ils sont beaucoup plus motivés lorsqu’ils savent qu’ils peuvent mettre leur investissement d’apprentissage à profit immédiatement.

 

Lorsqu’une personne revient d’une session de formation, attribuez-lui un travail lié à cette formation. Par exemple, si vous allez envoyer une personne à une formation sur les automates programmables, retardez les travaux d’automates non urgents jusqu’au retour de cette personne. Ensuite, donnez ce travail à la personne qui vient de suivre la formation. Souvenez-vous du dicton rendu célèbre par Gloria Steinem : “Dites-moi, et j’oublierai. Montrez-moi, et je ne me souviendrai peut-être pas. Faites-moi participer, et je comprendrai.”

 

Rendez-le intéressant. 

 

Ennuyez les gens, et leurs esprits deviennent des pierres au lieu d’éponges. Gardez le matériel sec, et vous n’arrivez à rien.

D’abord, si vous utilisez des documents écrits, comment sonnent-ils lorsque vous les lisez à haute voix ? L’auteur essaie-t-il de vous faire participer à la discussion ? Ressentez-vous une réaction émotionnelle ? Le matériel semble-t-il verbeux ou guindé ? Si c’est le cas, c’est un mauvais matériel de formation. Il doit être concis et clair. Si l’on a l’impression que l’auteur a écrit le matériel pour impressionner quelqu’un qui possède un énorme vocabulaire, plutôt que pour le partager avec le lecteur, c’est probablement le cas. En revanche, si l’auteur semble s’adresser à vous, il s’agit probablement d’un bon matériel à utiliser pour la formation.

Deuxièmement, pouvez-vous établir des parallèles entre le matériel et les autres centres d’intérêt des étudiants ? Pouvez-vous leur montrer comment cela affectera leur travail ou leur vie ? Est-ce que cela se rapporte à des intérêts extérieurs ? Établissez un profil de chaque personne.

 

Troisièmement, ajoutez un élément interactif chaque fois que vous le pouvez. Les projets et les discussions de groupe permettent d’atteindre cet objectif. Il est toujours bon de demander aux gens comment cela se rapporte à leur travail. “Avez-vous des disjoncteurs qui vous donnent des déclenchements intempestifs ?”. Une autre question pourrait être : “Avez-vous du filage négligé dans votre usine ?” Personnalisez la formation pour la rendre intéressante. Les gens sont plus intéressés lorsque vous les aidez à résoudre leurs problèmes que lorsque vous leur transmettez des informations dont ils n’ont pas un besoin immédiat. Trouvez ce besoin !

 

Faites appel à des experts en formation. 

 

Plusieurs entreprises produisent des vidéos de formation intéressantes et d’autres aides qui utilisent les principes de variété, de répétition et de petites doses. Qui sont ces experts ? Il est certain qu’une entreprise qui fabrique des moteurs s’y connaît en moteurs. Une entreprise qui fabrique des multimètres numériques connaît les multimètres numériques. Ces entreprises fournissent des supports de formation à des prix très bas. 

 

Réalisez que vous avez des experts parmi vos propres employés. Ils ne savent peut-être pas tout, mais ils en savent suffisamment pour être une bonne ressource pour la formation. L’arrangement typique de la formation en cours d’emploi est que les apprentis travaillent sous la direction d’un compagnon. Si vous gardez trace des types de travaux assignés aux apprentis, vous pouvez compter leur expérience comme une formation.

 

Disons que vous avez un four de recuit avec des contrôles spécialisés. Vous avez quatre personnes qui assurent l’entretien du four. L’une d’entre elles sert toujours de cerveau lorsque vous effectuez une réparation ou un dépannage important. Cette personne est peut-être celle avec laquelle vous devez jumeler d’autres personnes. Vous pourriez utiliser les mêmes techniques de formation en cours d’emploi que celles utilisées par les apprentis électriciens : une formation pratique sous la direction d’une personne qualifiée.

You may also like...